Non classé

Et si on jouait à The Last Of Us ?

last-of-us-3
Highway to Hell

The Last of Us est un titre qui a fait parler de lui à bien des égards, tant le développement marketing minutieux dont il a été l’objet fut réussi. Depuis les faux reportages TV- faisant doucement monter la sauce comme on ferait monter des blancs en neige- jusqu’aux bandes annonces prophétisant une claque graphique sur nos consoles de (presque) ancienne génération, tout était conçu pour nous faire attendre ce titre comme un messie vidéo-ludique. Mais un bon plan de communication ne fait pas un bon jeu (sans ça, Defiance aurait sûrement été le carton gaming de l’année). The Last of Us méritait-il la longue attente que certains ont enduré pour lui ? C’est-à-dire comme on endure un cours de mathématiques de quatre heures au lycée : en attendant impatiemment la sortie ?

Répondons tout de suite et sans détour : oui. Le soft mérite clairement sa note de 19/20 chez jeuxvideo.com et son 9/10 pour jeuxvideo.fr. La première impression qui vous frappe quand vous insérez la galette dans votre bonne vieille PS3, c’est le travail graphique réalisé pour l’occasion. Vous tenez là l’une des dernières gifles visuelles pouvant être offerte sur cette machine (à l’exception peut-être de celle qui viendra pour Beyond Two Souls…). Des décors à couper le souffle, des paysages monumentaux et une ambiance post-apocalyptique alternant des passages aussi angoissants que l’ouverture de votre avis d’imposition 2013 (ah cette petite balade bucolique dans les sous-sols de Pittsburgh…) avec des panoramas inattendus qui vous font lâcher la manette quelques minutes pour admirer des girafes (pour ne citer qu’elles).

dead-bodies
Comme quoi l’hygiène peut tuer aussi

Vous l’aurez compris, toute la force du jeu réside dans son ambiance tour à tour glauque et reposantes, cruelles et pourtant profondément humaines. Cette immersion est renforcée par la relation entre Ellie et Joël (les deux protagonistes) qui ne cesse d’évoluer au fil du jeu. Le second guide la première vers son destin (que je me garderais bien de vous révéler) en s’efforçant de mettre le plus de distance possible entre eux. Evidemment, la jeune fille déterminée et naïve à la fois va mettre à mal cette bonne résolution. L’attitude d’Ellie est d’ailleurs un des points clés de la réussite du soft car elle a le chic pour sortir la petite réplique qui vous fait sourire au moment le plus improbable; elle vous replonge dans l’horreur du monde où se déroule l’intrigue: « Vous mangiez de l’eau glacée piquée sur des bâtons en bois…Non ça pouvait pas exister, tu me fais marcher ».

Le scénario n’est pas en reste puisqu’il est mené de main de maître par les petits gars de Naughty Dog. L’enchaînement des scènes nous surprend parfois même si le côté linéaire de l’aventure ne permettra pas aux fans de l’exploration à la Final Fantasy de s’adonner à leur pulsion première : visiter des sentiers détournés. Comme dans Uncharted, vous irez là où les développeurs veulent que vous alliez et c’est tout ! Cela dit, ne fuyez pas : l’histoire vous réserve quelques bonnes surprises et il faudra vous y reprendre à plusieurs fois avant de triompher de certaines zones particulièrement chargées en ennemis. Mention spéciale d’ailleurs pour les transitions sans fioritures qui laisseront toujours tomber leur écran noir au moment de l’intensité maximale et vous feront pousser des AAARRGGHHH (gras) ou des HIIIIIIIIII (hystériques) selon votre obédience. Vous en aurez d’ailleurs un aperçu dès la fin de la scène d’introduction qui demeure à ce jour l’une des plus réussies que j’ai pu voir dans les expériences gaming (et je joue depuis 24 ans).

Bref, The Last of Us est un must que tout gamer se doit de posséder. Alors à vos manettes et…let’s play.

Valou

A bon entendeur

The Last of Us
Développeur : Naughty Dog
Éditeur : SONY
Genre : Action / aventure
Sortie : 14 Juin 2013
Classification PEGI: 18 ans et plus
Prix indicatif: 56€99

0 comments on “Et si on jouait à The Last Of Us ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :