495 séries (et quelques) plus tard : nous sommes en 2019

Aux abonnés absents ces derniers mois, j’ai décidé d’huiler quelque peu les rouages de ce blog en inaugurant l’année par un édito spécial pour entamer la deuxième saison de feuilletoon.

Ces derniers mois donc, je me suis largement interrogé sur la longévité potentielle du site. Sur son évolution et sur son utilité même. Je ne vais pas revenir sur les objectifs initiaux du blog lors de son lancement (qui, entretemps, a connu quelques égarements) mais plutôt sur sa possible place dans le contexte que nous traversons en ce moment. Jugez plutôt : sur la seule base de l’année 2018, ce sont 495 séries américaines – un record- qui ont été diffusées en 2018; si l’on n’inclut pas le reste des productions dans ce lot, on ne s’étonnera guère du nombre de blogs qui s’ouvre à la minute pour parler de séries. Et pour causer, étonnamment, des mêmes tandis que d’autres passent totalement sous le radar dans une indifférence relative. C’est le paradoxe de ce phénomène : il y a de plus en plus d’œuvres à regarder, sur une multitude de services de streaming, mais on n’écrit que sur une poignée.

Cela ne vous a pas échappé : l’heure est donc à la SVOD. Nous traversons une ère où l’offre sérielle a basculé du relatif mépris hexagonal à l’omniprésence totale sur tous les écrans. La place du critique, ou du blogueur, y est cruciale à défaut d’être essentielle. Impossible, toutefois, de pouvoir garder un œil et d’écrire sur tout pour rester à la page. Impossible. Et même si Netflix ou OCS peuvent dormir tranquille avec leurs contenus aguichants face à des Prime Video, des SFR Play ou des Facebook Watch à la traine parfois indigente, Hulu, Apple et Disney Plus n’ont pas dit leurs derniers mots. La guerre est déclarée et, personnellement, je ne vois guère comment le spectateur peut se retrouver sainement dans cette surabondance de contenus calquée sur une même offre d’appel (un mois d’essai gratuit puis 9, 99 euros pour le catalogue de tout service en ligne). Et, de fait, s’abonner partout afin d’avoir accès à l’ensemble des contenus. Logiquement, dans cette ère du tout éphémère, je me suis demandé si le fait de tenir un blog était précisément un exercice dépassé, à l’heure où les personnes échangent davantage leur avis sur les réseaux sociaux sans avoir à passer par l’ouverture d’un site pour accueillir et recueillir une manière d’organiser leurs opinions. La seule réponse qui m’est venue fut d’accepter de regarder moins. Mettre l’accent sur de réels coups de cœur. De parler avec respect, affection, enthousiasme et admiration. De revenir progressivement à l’exercice de l’entretien. De faire parler les autres pour étoffer le verbe. De rédiger des billets toutes les semaines à heure fixe. Pour garder la main. Et pour répondre enfin à la joliesse du nom de ce site qui veut que le rendez-vous ne soit pas une contrainte mais une attente. Une envie. Une manière de retisser du lien et de l’échange. Si cela fonctionne tant mieux. Si tel n’est pas le cas, alors ce sera probablement la dernière saison de ce blog…

feuilletoon continuera donc d’aborder principalement les séries, de tous bords et de tous poils, comme je l’ai toujours fait mais d’une autre façon. Le cinéma et la bande dessinée également aussi bien sûr, à l’occasion, mais les séries d’abord. Elles auront toujours une place de choix dans ces colonnes. Et de fait, terminons ce premier billet de l’an nouveau en annonçant que le blog publiera désormais, sauf contrordre de dernière minute, tous les dimanches. Soyez là ^^!

Bonne année à tous. Be seeing you !

Jeoffroy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :